Christian Dior, Gucci, Rochas and Julien Macdonald, Fall/Winter 2014, All Over Press.

Christian Dior, Gucci, Rochas and Julien Macdonald, Fall/Winter 2014, All Over Press.

VUES ÉNERGIQUES

Du tout au rien… Cette saison, les maquilleurs déploient tout leur arsenal technique sur nos paupières et nos cils.

L’été est synonyme de beauté hâlée sans artifices et sans maquillage. Mais avant même que l’on s’en rende compte, les journées chaudes se transforment en soirées fraîches et soudainement, les éléments dont on dispose pour faire de n’importe quelle femme une déesse de la beauté redeviennent indispensables. Ce contraste est particulièrement marqué cette année et la lumière se pose sur la zone la plus expressive de notre visage : les yeux. Après plusieurs saisons de quasi nude (du genre « Je sors de mon lit »), les maquilleurs ont déployé leur arsenal de couleurs et technique pour les défilés de l’automne, signant ainsi le grand retour du regard maquillé. Mention spéciale à Pat McGrath et ses bandes de latex scintillantes vues chez Christian Dior, à Val Garland qui a créé des blocs de couleur chez Julien Macdonald et Tom Pecheux et ses paupières pailletées chez Altuzarra.

Alors pourquoi ce revirement soudain ? « Ces dernières années étaient axées sur le sport, alors je pense que le sentiment général était d’injecter un peu plus de fun et de glamour dans les défilés », indique la directrice beauté et santé de Marie-Claire, Erin Flaherty. « Avec toutes les mailles épaisses et les sneakers que nous avons vus aux défilés, c’est également un moyen de « s’habiller » autrement que par les vêtements. »

Les faux cils ont été délibérément amplifiés chez Rochas et Gucci. Un hommage aux Swinging Sixties, un clin d’œil à l’audace londonienne qui a également marqué le retour du regard de chat chez Marc by Marc Jacobs et Chanel. Dans le premier défilé, il a été aperçu sur une bad-girl classique dont l’œil tout entier était entouré de eye-liner, tandis que Chanel a adopté des couleurs néon et les a placées jusqu’au centre de la paupière.

Transposer ce type de maquillage ultra sophistiqué chez soi est un défi. Les spécialistes beauté sont tous d’accord sur le fait que lorsque l’accent est mis sur le regard, tout le reste doit être maquillé au minimum. Envisagez une bouche non maquillée et un teint propre et naturel.

Avec des pigments aussi vifs, la clé est l'estompage, précise Jane Larkworthy, la directrice beauté de W Magazine. « Avec la chaleur des doigts ou un pinceau estompeur, vous pouvez porter les couleurs les plus incroyables de façon très naturelle. Tracez un trait de ce vert ou bleu vif le long de la paupière supérieure ou simplement sous les cils inférieurs. Pour parfaire un look de façon audacieuse, ajoutez une touche de mascara de couleur sur les extrémités des cils. »

Retour au flux
Haut de page