Taylor Swift, the future president of the United States?

Taylor Swift, the future president of the United States?

QUI DIRIGE LE MONDE ? (TAYLOR)

Cette année a sans aucun doute été celle de Taylor Swift. Après avoir caracolé au sommet des charts, fait la couverture des magazines et inspiré les éditorialistes, notre experte de la mode a une question qui lui brûle les lèvres : et après ?

Hillary Clinton by Florian Meacci.

A : Savez-vous à qui me fait penser Taylor Swift ?

B : À en juger par ta dévotion sans limite pour le eye-liner, je dirais Cléopâtre ?

A : Et non ! Elle Woods! Oui, LA Elle Woods de La revanche d'une blonde.

B : Une blonde avec un cerveau ? J'adore ! Ça me redonnera espoir la prochaine fois que j'appelerai le salon de coiffure.

A : Incroyable n'est-ce pas ? On a toutes subi un lavage de cerveau avec différentes poupées, mais voilà que Elle - je veux dire Taylor - nous montre le pouvoir qui se cache derrière les jolies blondes. Tenons-nous en aux faits. Elle est la popstar qui vend le plus de disques. Elle s'empare de l'industrie du disque numérique. Elle règle sur les couvertures de magazines de mode et de musique. Rien ne l'arrête ! Que ce soit la musique, la mode et... le féminisme ?

B : OUAIS, BIEN JOUÉ ! Parce que oui, Taylor Swift a laissé tomber les gros mots cette année et le monde s'en est réjoui. 

A : Elle n'est pas la seule d'ailleurs : le féminisme a été le grand sujet de 2014. Taylor ne fait qu'y apporter une touche de Elle Woods - la porte-parole des droits des femmes que l'on attendait pas. Je me demande où tout ça va la mener ? Mon intuition est troublée... je veux dire, Taylor a-t-elle des limites ? Maintenant qu'elle a découvert le féminisme, je ne vois qu'une seule issue. Hillary Clinton ne sera peut-être pas la première femme Présidente des États-Unis...

B : Taylor, Présidente ! OUI, OUI, OUI. Mais pourquoi se limiter à la Présidence ? Il n'y a qu'un poste qui soit plus puissant que ça (dans notre monde fabuleux), celui de rédactrice en chef de Vogue. 

A : Ah oui... Anna devrait bientôt prendre sa retraite. Et tu as raison : Taylor est l'aspirante au titre idéale. Ses goûts sont très Vogue aussi, comme si elle vivait déjà Vogue - avec plus de longueur de jambes peut-être. Mais elle va apporter un peu de fraîcheur ! Ses jambes pourraient être son truc par exemple ?

B : C'est obligatoire car apparemment, Taylor ne peut pas miser sur ses fesses. *Roulement d'yeux* Je parle de la campagne lancée par Diplo pour offrir des fesses à Taylor. Quel gamin ! J'ai adoré la façon dont Lorde lui a rendu la monnaie de sa pièce. 

A : Mon Dieu... toutes ces conversations sur le physique me dispersent, je dois me concentrer sur les choses importantes ! Au final, une seule chose m'intéresse dans cette histoire Taylor.

B : Tu veux dire si elle lâchera un jour sa chevelure blonde ? *Mise en attente du salon de coiffure* Gentil devin, qu'en pensez-vous ?

A : Regarde les signes, ou heu... le signe. Cette couverture du magazine Wonderland sans eye-liner m'a donné la preuve qu'elle était prête au changement. Mais ce n'est pas vraiment une parole divinatoire, plutôt une question de goût. Reste blonde, Taylor ! Si ce n'est pour nous, fais-le pour Elle Woods !

B : Taylor, ma chérie, écoute-moi : tu fais ce que tu veux mais le BLONDE POWER c'est quelque chose quand même, non ? D'ailleurs, à ce propos... *réservation d'une couleur au salon de coiffure*

A : *Achat d'actions à une société de produits peroxydés*

 

L’identité de nos reines du ragot reste une énigme. Nous pouvons cependant vous révéler celle de l’illustrateur, que nous aimons beaucoup. Il s’agit de Florian Meacci, un illustrateur français installé à Londres. 

Retour au flux
Haut de page