Vika Gazinskaya

La créatrice et icône de la mode russe Vika Gazinskaya se démarque de la foule. Comment fait-elle ? La clé, c'est la spontanéité.

Vika Gazinskaya est une star de la mode de rue malgré elle. La première fois qu'elle s'est rendue à la Fashion Week de Paris, vêtue de ses propres créations, ce n'était pas pour impressionner les photographes (elle ne connaissait même pas The Sartorialist ni ses goûts à l'époque). 

Néanmoins, les blogueurs de mode de rue ont adoré sa silhouette géométrique, ses imprimés créatifs et la coupe au bol qui la caractérise, et les médias l'ont vite adoubée en tant que membre de cirque de la mode russe (avecMiroslava Duma, Ulyana Sergeenko et Elena Perminova). 

Aujourd'hui, c'est une créatrice installée qui a reçu plusieurs récompenses et qui inclut dans son CV une collaboration avec la sœur d'H&M et Other Stories. Adam Katz Sinding a photographié Gazinskaya dans sa ville natale, Moscou. 

QUI EST TON ICÔNE EN MATIÈRE DE MODE ?
« Je n'en ai pas. Mais je puise l'inspiration auprès de femmes mythiques du grand écran, telles que Charlotte Rampling, Anouk Aimée et Monica Vitti. »

QUEL EST LE STYLE QUI TE CARACTÉRISE ?
« Me démarquer des autres. »

QUEL EST TON LIEU PRÉFÉRÉ SUR TERRE ?
« Près de l'homme que j'aime. »

POURQUOI LA MODE EST-ELLE IMPORTANTE ?
« Ce qui est important, c'est de ne pas en faire trop en matière de mode. Le mieux c'est d'en profiter et de comprendre qu'il ne s'agit que de vêtements - même si on les adore ! » 

QUEL EST TON LOOK PRÉFÉRÉ ?
« Mon look est toujours spontané ; j'ouvre ma garde-robe et j'essaye tout ce qui me fait envie à ce moment là. »

QUEL EST TON PLAT PRÉFÉRÉ ?
« La cuisine géorgienne et la cuisine Thaï. »

QUI AIMERAIS-TU RENCONTRER ?
« [Le chanteur de Radiohead] Thom Yorke. » 

QUE VOULAIS-TU FAIRE ENFANT ?
« Je sais que je veux être créatrice de mode depuis l'âge de 16 ans. »

QUELLE EST TA DERNIÈRE DÉCOUVERTE EN MATIÈRE DE BEAUTÉ ?
« Sourire plus ! »

 

Suivez @vikagazinskaya sur Instagram.  Adam Katz Sinding est le photographe de Le 21ème.

Retour au flux
Haut de page