THE ITEM

LA MINI-JUPE

Coco Chanel la trouvait affreuse, nous la considérons comme l'une des meilleures inventions en matière de mode. Nous vous racontons l'histoire de la minijupe et vous montrons comment (bien) la porter aujourd'hui.

Leather mini skirt at Isabel Marant Spring/Summer 2015, All Over Press.

L'HISTOIRE
Ce fut l'erreur de sa carrière a déclaré Karl Lagerfeld concernant l'aversion de Coco Chanel pour la minijupe. (En fait, il a dit que c'était la première de ses deux grosses erreurs, la seconde étant d'avoir refusé de faire des jeans.)

L'aversion de Chanel pour la minijupe est connue. Et d'après Karl Lagerfeld, le directeur artistique actuel de la maison Chanel (et fervent défenseur de la minijupe), c'est pour cette raison qu'elle a perdu sa première place dans le monde de la mode. Mais même Coco Chanel n'a pas réussi à endiguer la révolution de la minijupe. 

Dans les années 60, les jeunes femmes décident de ce qu'il faut porter et comment le porter. Elles font leurs adieux à la jupe au genou de femme au foyer des années 50 et veulent explorer de nouveaux rôles, le monde du travail et de nouvelles lignes. 

La boutique londonienne « Bazaar » de Mary Quant était le lieu incontournable pour acheter la nouvelle minijupe. Mary Quant est souvent considérée comme le cerveau qui se cachait derrière la minijupe, même si le Français André Courrèges a également joué un rôle dans cette nouvelle tenue à l'époque. Toutefois, comme l'a déclaré Mary Quant : « Ni moi, ni Courrèges n'avons eu l'idée de la minijupe. C'est la rue qui l'a inventée. »

Pour être honnête, ce n'est pas Mary Quant, André Courrèges ou les icônes de la mode des années 60 telles que Twiggy qui ont inventé la minijupe - elle faisait déjà un tabac en Égypte antique.

Mais c'est dans les années 60 que la minijupe est devenue un symbole de courage, de liberté et de féminisme. Et vous savez quoi ? Elle est aussi idéale pour aller danser. Une véritable héroïne de la mode !

COMMENT LA PORTER
Vous n'êtes pas sans savoir que les chaussures plates ont détrôné les talons aiguilles. Les ballerines simples et confortables sont également le compagnon privilégié de la minijupe. 

Pour ce shooting, nous avons opté pour une jupe en cuir que nous avons associée à un sweat en maille douce. 
« Le sweat doux est un joli contraste à la jupe en cuir plus soutenue » précise la styliste Columbine Smille.

« Ce look est équilibré et harmonieux - si vous voulez être jambes nues, optez pour un sweat à manches longues. »

 

Les pièces favorites du photographe Tobias Lundkvist sont des classiques : T-shirt noir et Converse. La pièce favorite de la styliste Columbine Smille est la petite robe noire en soie. Notre mannequin est Catherine McNeil. Coiffure de Mette Thorsgaard et maquillage de Josefin Scherdin.

Mini skirts through the years: 60s model Twiggy, Madonna from 1985, the mother of mini skirts – Mary Quant – with models, Cher wearing leather, The Supremes, 90s cult movie Clueless, a modern mini skirt on Alexa Chung and Jane Fonda on set in 1971, All Over Press/Getty Images.
SHARE
SHOP THE STORY
Retour au flux
Haut de page