The Never-ending Story of the Tracksuit

L'histoire sans fin du survêtement

Le survêt est de retour ! Voici la courte histoire de cet ensemble en matière synthétique aux innombrables retours.

L'HISTOIRE
Le survêtement a joué plusieurs rôles et vécu des histoires d'amour avec différentes sous-cultures et cercles sociaux au cours de ses soixante dernières années d'existence. C'est l'attirail ultime des athlètes, un ensemble standard pour les artistes hip-hop et c'était autrefois un vêtement d'intérieur pour les jeunes filles riches (et parfois leurs mères). Cette année, l'ensemble que nous aimons tant détester est de retour sur les podiums avec de nouvelles coupes et contextes, plus originaux que jamais. 

Son histoire débute dans les années 60 après l'invention et la démocratisation des matières synthétiques telles que le polyester et le nylon. Le survêtement, créé pour faire du sport en intérieur, est tout de suite devenu un must-have pour tous les athlètes professionnels et amateurs. S'en sont suivies les années 70 et l'ère du disco, encourageant le monde à danser, faire la fête et vivre plus simplement et paisiblement. Le survêtement a alors quitté les terrains de sport pour briller sur la piste de danse - souvent dans sa forme unies d'origine. Au fil du temps, il a évolué pour devenir brillant et étincelant, mais le survêtement classique a encore de beaux jours devant lui. 

À l'issue de la période disco au début des années 80, une autre sous-culture s'est approprié le vêtement. Les artistes de hip-hop et de break-dance sont tombés amoureux du survêtement pour son confort et l'ont revisité avec des imprimés originaux, des couleurs vives et des matières légères et respirables. L'amour de la scène hip-hop pour le survêtement a perduré au fil des années mais a légèrement décliné tandis que les nouvelles générations de musiciens lui préféraient le streetwear de luxe et les jeans skinny, les jerseys de basket XXL et les grosses chaînes autour du cou. Le survêtement a connu un léger désamour dans les années 90 mais c'était pour mieux revenir dans les années 2000.

Le début du millénaire a marqué l'ère de la télé-réalité et des célébrités qui y figuraient. La plus célèbre d'entre elles, Paris Hilton, était et reste une grande fan des survêtements. Son préféré est un survêtement en velours de la marque Juicy Couture et d'après une interview d'elle dans The Cut, elle a assez de survêtements Juicy pour tenir toute sa vie. 

Heureusement pour Paris (et pour nous), le survêtement est de retour ! En 2016, la pièce mythique est plus tendance que jamais et s'inspire à présent des années 60 et 70 avec des zips, des rayures et des cols. Découvrez et shoppez la sélection de survêtements de H&M Magazine ci-dessous ! 

 

Le survêtement est porté par la beauté danoise Camilla Christensen (Le Management). La coiffure est de Lok Lau (CLM) et le maquillage de Nina Belkhir (Mikas Looks).

SHOP THE STORY
Retour au flux
Haut de page