APR-B3-AL-knee-boot1

LES CUISSARDES

Jusqu’où vont-elles monter ? Ce printemps est l’occasion de revisiter l’un des classiques les plus audacieux – et les plus cools – de l’histoire de la mode.

Prada's over-the-knee boots from 2009, All Over Press

LEUR HISTOIRE
Les cuissardes – et autres bottes montantes – ont toujours été les accessoires fétiche des icônes du style les plus intrépides (mais d’une moralité parfois douteuse !), des Trois mousquetaires au Chat botté en passant par Julia Roberts dans le rôle de Vivian Ward (Pretty Woman).
Leur origine remonte au 15° siècle, et on les utilisait alors comme bottes d’équitation. Leur popularité a explosé sur la scène mode des années 60, car elles s’associaient parfaitement aux robes courtes et aux coupes à la garçonne.
Mais leur plus beau moment est plus contemporain – en effet, on a rarement vu mieux que le modèle Prada créé par Miuccia pour l’automne 2009. Et ce printemps, les cuissardes promettent d’être plus hots que jamais.

COMMENT LES PORTER 
Si Vivian Ward n’est pas votre totem question style, vous pouvez adopter un look plus sage, mais moderne et non dénué de sensualité. La styliste Columbine Smille vous explique comment.

”Gardez une palette classique et associez vos bottes à un jean noir étroit et à un haut à manches longues à épaules dénudées. C’est l’assurance d’un look à la fois élégant et sensuel. Pour cette séance, j’ai choisi des jeans taille haute, un simple top à épaules dénudées et quelques bijoux discrets.”

Julia Roberts in Pretty Woman, Debbie Harry, Rihanna and Joan Kennedy wearing over-the-knee boots, All Over Press.

Les photographies de Tobias Lundkvist, modernes et cool, sont emblématiques de la génération “Scandi-cool”. Ses pièces mode préférées sont les classiques : t-shirt noir et Chuck Taylor. La styliste Columbine Smille est quant à elle une icône du style à part entière, et son choix se porte sur une parfaite robe noire en soie.
Mirte Maas est notre fabuleux modèle pour cette séance. Coiffure par Mette Thorsgaard et maquillage par Kristina Kullenberg.

Retour au flux
Haut de page