EN AVANT-PREMIÈRE : FLORRIE

Elle est une talentueuse batteuse, chanteuse et icône de la mode. La petite nouvelle de la pop britannique, Florrie, a tout. Aujourd'hui, H&M Life présente son tout nouveau clip « Too Young To Remember ».

Elle est sans doute l'une des artistes les plus tendances du moment, mais Florrie n'a rien d'une débutante dans l'industrie de la musique. En tant que batteuse officielle (elle joue de la batterie depuis l'âge de 7 ans) de la maison de production Xenomania, Florrie a joué sur des morceaux de Girls Aloud, Pet Shop Boys et Kylie Minogue – et aussi sorti quelques singles. Maintenant, Florrie est prête à voir les choses en grand.

H&M Life a le plaisir de vous présenter son nouveau single et son clip Too Young To Remember.

- La chanson respire le bien-être et la joie, alors je voulais vraiment que le clip soit amusant et coloré tout en restant assez minimaliste. Je porte une dizaines de tenues différentes dans le clip, c'est un peu fou mais quel plaisir de s'habiller ! Le couplet est un retour aux années 80 et 90 alors il y a pas mal de références à cette époque aussi. L'un de mes looks représentait le mouvement grunge dans les années 90 : j'avais des cheveux pas peignés et je devais jouer de la batterie, ce qui me rend toujours très heureuse.

DE QUOI PARLE LA CHANSON ?
« Lorsque j'ai écrit le morceaun j'ai commencé par la phrase too young to remember et j'ai pensé que ce serait un concept intéressant et parlant pour beaucoup de gens. La chanson parle de vivre sa propre vie, d'en apprendre sur soi-même et de se forger ses propres opinions. Mais c'était rigolo de faire référence aux années 80 et 90 aussi, parce qu'on est peut-être trop jeunes pour s'en souvenir ! Certaines paroles sont plutôt humoristiques, et respirent la joie et la liberté. Ma phrase préférée est Big hair is my prerogative (Avoir de beaux cheveux est ma priorité). »

QUELLE EST TON ÉPOQUE PRÉFÉRÉE EN TERMES DE MODE ?
« Les années 60 sans hésiter. J'adire le style classe et chic – Audrey Hepburn et Grace Kelly. »

QUE T'ÉVOQUE LA MODE ?
« La mode est quelque chose de très individuel et propre à chacun. Je pense que c'est un moyen d'exprimer qui tu es... pour moi, il n'est pas question de porter les dernières tendances mais de se sentir bien et en confiance dans ta peau. »

DE QUOI ES-TU SUFFISAMMENT VIELLE POUR TE SOUVENIR ? 
« Toutes les années 90 (une période incroyable !) J'ai adoré les années 90 ! Les Spice Girls évidemment, le mobilier gonflable, les yo-yo… L'un de mes premiers souvenirs est celui de mon père et moi : il m'a emmenée à un concert de blues un mercredi soir dans un pub à Bristol où il vivait. Je n'avais que 8 ans et je n'ai pas eu le droit de rentrer dans le pub, alors on est resté dehors à boire du Coca light et regarder le concert par la fenêtre. Et j'avais école le lendemain en plus ! J'ai vraiment eu l'impression de dépasser les limites. J'ai adoré le concert et toujours rêvé de jouer, mais il n'y avait pas beaucoup d'enfants de 8 ans cherchant à former des groupes à l'époque. »

TU AVAIS L'HABITUDE DE JOUER SUR DES CHANSONS DES SPICE GIRLS. QUELLE EST TA CHANSON PRÉFÉRÉE ?
« Probablement Spice Up Your Life. Elle a un rythme latino incroyable et les cuivres donnent une impression de carnaval. J'emportais une chanson différente des Spice Girls à chaque cours de batterie. Mon professeur devait devenir dingue, mais il n'a jamais rien laissé paraître. »

ET ENSUITE TU ES ALLÉE DANS UN LYCÉE PRIVÉ. 
« Oui, pour étudier la musique. Je devais jouer de la batterie dans le groupe de jazz et l'orchestre, ce qui ne me plaisait pas forcément. C'est difficile de jouer de la batterie sur de la musique classique !  Tout ce que je voulais, c'était jouer des morceaux de pop, alors j'ai monté un groupe avec des amis, FiFi's Saloon, et nous répétions tous les jours après l'école dans l'auditorium. Le professeur de musique était un peu dur et ne nous laissait pas répéter tant que nous n'avions pas terminé nos devoirs ! Mais on s'est toujours arrangés pour avoir les clés et se faufiler sans se faire prendre ! »

Retour au flux
Haut de page