Répétitions au ralenti

Un esprit, un obstacle, un œil. Ce film est une étude poétique du travail en équipe entre un sauteur d’obstacles, Malin Baryard-Johnsson, et son cheval, Tornecsh, dans leur préparation pour les Championnats du monde.

« Le saut parfait est lorsque votre cheval et vous ne faites plus qu’un. Vous recherchez ce sentiment, lorsque vous et votre cheval partagez le même esprit, le même corps. C’est ce qu’il y a de plus magique.

J’ai rencontré un skieur de fond [quatre fois champion olympique] et lui ai raconté ce que je faisais. Il était impressionné par le fait que les sauteurs mettent toute leur confiance, leur foi et leurs espoirs dans les mains d'un autre être vivant. Et qui plus est une créature à laquelle vous ne pouvez pas parler ! Parce qu’on ne peut pas vraiment parler aux chevaux. On n’est jamais sûr qu'ils comprennent. Ils ne ressentent pas nécessairement l’importance de remporter ce Grand Prix. Mais c’est aussi ce qui fait toute la beauté de la chose, lorsque votre cheval comprend l’importance de ce tournoi précis. C’est là-dessus que repose le challenge.

Tornesch et moi nous connaissons depuis longtemps. Il avait 14 ans et j’en avais 7. C’est l’être le plus extraordinaire que je connaisse. 

Il s’est blessé à l’œil gauche lorsqu'il était jeune et sa vue est altérée depuis. Il y a un peu plus d’un an, il s’est de nouveau blessé à l’œil et on a dû lui retirer. 

Sa confiance en moi est extraordinaire. Parfois, il ne voit pas un obstacle jusqu’à la dernière seconde mais il saute tout de même. Je dois chérir cette confiance. Je ne peux pas nous mettre dans des situations qui le gênent ou l’effrayent. 

Il y a certaines compétitions où je me limite au plan mais pas lui. Mais ça reste une erreur de ma part. 

J’essaye toujours de présenter des sauts parfaits. Les plus grandes manifestations, les plus grandes mises, lorsque tout est réuni pour réussir. On ne peut pas laisser les choses au hasard. Tout athlète de haut niveau a un objectif : travailler dur, rien de plus.

Je suis né avec cette force. »

 

Devenir un bon cavalier en 3 leçons, par Malin Baryard : 

1. Entraînez-vous ! Tout le monde n’est pas stable sur un cheval, mais saisissez toutes les occasions qui s’offrent à vous pour monter à cheval. 

2. Faites-vous aider. Avoir un bon coach est capital. 

3. Amusez-vous ! Parfois, lorsque les temps sont difficiles, je me souviens que je vis un rêve éveillé. Il n’y a rien de mieux. 

 

Après avoir remporté une médaille d’argent aux Jeux Olympiques et concouru dix finales de Coupe du monde, la star du saut d'obstacles Malin Baryard-Johnsson est l’un des meilleurs cavaliers de sa génération. 

Les Jeux équestres mondiaux de la FEI débutent le 23 août en Normandie (France). Malin Baryard-Johnsson et H&M Tornesch 1042 entreront dans la compétition le 2 septembre. 

share
Retour au flux
Haut de page