JUL-B2-AL-store

Jeff Koons – The people’s artist

In a unique collaboration, Jeff Koons, one of the most influential artists of our time, creates a mass art takeover at H&M.

JUL-B2-MOB-IM-balloon-dog

Rendez-vous sur la 5e Avenue à New York cette semaine et vous serez accueilli par une vision inattendue. Dominant le tout nouveau drapeau H&M se trouve une installation imanquable qui représente un dessin de chien ballon jaune. Ceux qui connaissent reconnaîtront l’une des créations iconiques du 20e siècle – le « chien ballon jaune » de Jeff Koons Pour les autres, le plaisir est intact tant le spectacle visuel capture le regard des badauds. Ceci est l’effet de l’artiste surnommé le Roi du Kitch, dont les sculptures ludiques ont rendu l’art accessible au grand public. De ses chiens de 12 mètres de hauteur faits de vraies fleurs aux jouets métalliques « gonflables », l’art de Jeff Koons fait appel à notre âme d’enfant tout en capturant l’esprit du temps. Allez plus loin que la façade pop enfantine et vous découvrirez un message sérieux sur la vie contemporaine, qui remet en question notre obsession du consumérisme, de la célébrité, de l’argent, du goût et de la beauté. 

« Jeff Koons a un talent incroyable et parvient à captiver tout le monde grâce à son art », a déclaré le directeur artistique de H&M, Donald Schneider, qui a lancé cette collaboration unique avec l’artiste. « Son travail est tellement magnifique qu’il plaît aux petits et aux grands. Mais le côté subversif fascine aussi la critique. »  Bien entendu, l’art et la mode profitent de leur propre moment de communion, alors quel meilleur moyen de refléter cela qu’avec cette prise artistique de Jeff Koons chez H&M ?  Pour célébrer la première rétrospective de Jeff Koons au Whitney Museum of American Art de New York et le lancement du nouvel étendard de H&M, le « Chien ballon jaune » a été reproduit sur des panneaux d’affichage, des bus, des sacs shopping et de vastes écrans. Et en exclusivité aux États-Unis, une édition limitée du sac en cuir H&M portera son œuvre. Alors si vous ne pouvez pas mettre 58 millions de dollars dans une sculpture de chien, pourquoi ne pas opter pour ce plan B ? C’est la dernière marque tendance artistique de l’artiste post-pop ultime. 

Chanel and Prada Spring/Summer 2014, All Over Press.

LA MODE AIME L’ART
L’art et la mode n’ont jamais été aussi proches. Les musées proposent des expositions sur la mode, les artistes collaborent avec des designers conceptuels et de nombreux défilés revêtent la forme de galerie d’art, d’installation ou de « happening ».  Cette année a été une année propice pour le couple formé par la mode et l’art. La collection PE14 inoubliable de Chanel et ses imprimés arty a été présentée sur des mannequins portant d’étranges perruques les faisant ressembler à des galeristes excentriques – même le décor incluait des « sculptures » gigantesques très pop-art avec les fameux emblèmes de Chanel. Chez Alexander McQueen, les pièces les plus éblouissantes étaient les robes rayées qui faisaient écho au travail géométrique brut de Piet Mondrian, tandis que la collaboration de Prada avec six artistes pour créer des panneaux pour le défilé représentait des visages peinturlurés sur des robes et des sacs à main. Pour la collection AH14, Raf Simons a fait mieux encore : créer une collection pour homme en collaboration avec l’artiste californien Sterling Ruby. Certaines de ces pièces peintes à la main (collector !) méritent de se poser la question : est-ce de l’art ou de la mode ?

Retour au flux
Haut de page