• “What H&M represents today is exactly like my vision of the modern world. They talk to different ages, money ranges and different races. They talk to the street straightaway – I wish luxury could actually work in the same way.” Olivier on what #HMBALMAINATION stands for.

  • The upcoming Balmain x H&M collection.

  • The upcoming Balmain x H&M collection.

  • The upcoming Balmain x H&M collection.

#HMBALMAINATION

Le charmant Olivier Rousteing offre la touche flamboyante et puissante de Balmain aux clients de H&M du monde entier. Voici ce que nous dit le créateur mélomane au sujet du passage de la couture au streetwear, de la diversité au sein de l'industrie de la mode et de son million de followers sur Instagram.

Olivier Rousteing, directeur artistique de la maison française Balmain parle à 100 à l'heure, même dans sa deuxième langue, l'anglais. Et il est tellement charmant et accessible qu'il compte parmi ses amies Rihanna, Kim Kardashian, Kate Bosworth et Rosie Huntington-Whiteley, tandis que les puissantes rédactrices de mode, journalistes et stylistes le considèrent comme une voix importante dans l'industrie.

Il a beaucoup de choses à dire ces temps-ci. Depuis qu'il a pris les commandes de Balmain, la légendaire maison française aux racines haute-couture, à l'âge de 25 ans en 2011, Olivier a insufflé une nouvelle vie à la marque en s'adressant à un public plus jeune et branché. Il est aussi fier d'être le premier créateur métisse à diriger une maison française et se bat donc pour la diversité. Aujourd'hui, il se prépare à lancer une collaboration avec H&M, avec sa touche si particulière de glamour, de chic parisien et d'émancipation. Déjà star de la ville, Olivier Rousteing est sur le point de devenir une star planétaire. 

Balmain est l'une des marques les plus branchées du moment, c'est indéniable. Le reste de la mode rattrape enfin son esthétique maximaliste ; les femmes et les hommes les plus en vue dans le monde portent du Balmain parce qu'ils adorent réellement s'habiller ; et Rousteing est l'un des créateurs les plus suivis sur Instagram (un million et quelques). Mais pour ce qui est du cliquant et du sex appeal, les collections de Rousteing s'illustrent également par un savoir-faire inégalé. Il s'auto-proclame « architecte vestimentaire » en façonnant littéralement des silhouettes arborées et structurées en 3D sur un ordinateur plutôt que dessinant lui-même, bien qu'il excelle dans cet exercice. 

Jourdan Dunn and Kendall Jenner wearing Balmain x H&M for the first time in public at the 2015 Billboard Music Awards, Getty Images.

Et puis il y a « l'armée Balmain » qui se caractérise souvent par des pièces telles que la robe moulante ornée de perles inspirée de l'œuf Fabergé, ou une combinaison à épaulettes aux nuances de bijoux, resserrée à la taille par une ceinture dorée. C'est par eux et Balmain que Rousteing tente d'exprimer ses idéaux de diversité et d'intégration qui, selon lui, sont trop rares dans le milieu de la mode. Il met un point d'honneur à embaucher des mannequins d'origines et d'âges différents pour ses défilés et ses campagnes. Il pense que sa génération devrait être considérée comme le porte-parole, au sein de l'industrie et la société dans son sens large. Il milite pour l'utilisation des réseaux sociaux en plus des canaux traditionnels. Il insiste sur le fait que bien que Balmain puise ses racines dans le luxe à la Française, l'avenir repose clairement sur la culture populaire. « Je pense que le luxe dans la mode n'ouvre pas des portes, en tout cas plus maintenant», a-t-il déclaré. « Vous n'aurez que les mêmes profils, encore et toujours. »

Pour parler sérieusement, Balmain est synonyme de s'amuser. Dans cette robe brodée à décolleté en V profond et ces talons aiguilles ornés de corde, ou cette longue robe aux empiècements de dentelle chair, ou même ce blazer à double boutonnière tout simple aux boutons dorés, la femme Balmain est à la fois l'objet des convoitises et le cœur de la fête. Il ne faut pas être un illustre scientifique pour comprendre cette allure. Les gens sont souvent attirés par les personnes joyeuses, confiantes et sexy, et c'est tout ce qui caractérise le monde d'Olivier Rousteing.

En amont du lancement de la collection Balmain x H&M, qui arrive en magasin le 5 novembre, nous avons rencontré Olivier à Paris pour une interview exclusive. Avec ce débit qui le caractérise, nous sommes tous sous le charme. 

Je suis un jeune créateur, je vis avec ma génération. Ma principale influence est ma génération, en particulier la musique.

Olivier Rousteing

QUEL EST LE CONCEPT DERRIÈRE LA COLLABORATION BALMAIN x H&M ?
« C'est une célébration de toutes les histoires que j'ai raconté chez Balmain au cours des cinq dernières années - des pièces exclusives - que j'essaye de rendre accessibles au monde. En les rendant plus jeunes, plus contemporaines et plus 2015. Je les vois surtout comme du streetwear. En fait, ça a été un superbe challenge de transformer ces pièces couture Balmain en streetwear. »

PAR « STREETWEAR », VOUS VOULEZ DIRE ACCESSIBLE À TOUT LE MONDE ?
« Exactement. C'est pourquoi pour la collaboration, nous avons choisi le hashtag #HMBalmaination. Nous allons être une nation forte qui va conquérir le monde ! »

ET QUE VONT-ILS TOUS PORTER ?
« Il y a des robes de soirée qui ressemblent à des armures - elles sont travaillées de sorte que vous vous sentez comme une guerrière - mais il y a aussi les robes moulantes, les pantalons en cuir, les vestes cintrées et les époustouflants effets fourrure. Chaque pièce est reconnaissable. La maison Balmain est aussi connue pour son savoir-faire et la richesse des vêtements, alors il était très très important de préserver la dimension couture. Toutes les pièces de la collection illustrent le savoir-faire. »

COMME DÉCRIRAIS-TU L'UNIVERS DE BALMAIN EN GÉNÉRAL ?
« Flamboyant. Et il est aussi très sexy, puissant et glamour. De toute évidence, ce que j'estime être sexy n'est pas forcément évident car ce n'est pas une question de montrer une jambe ou la peau. Tout vient plutôt de la confiance et de l'attitude - les hommes et les femmes qui croient en eux. Et il est osé aussi, parce qu'il faut oser porter une tenue Balmain. »

LE CÔTÉ FLAMBOYANT, SEXY ET GLAMOUR EST-IL PROPRE À TOI ?
« D'une certaine façon, j'ai tendance à revenir à l'allure Balmain originelle, celle de Pierre Balmain. Il a créé cette silhouette Jolie Madame qui était très structurée, avec une ceinture et des épaules marquées. Elle a été créée après la guerre et montrait le pouvoir des femmes à l'époque, alors j'ai littéralement conservé cette facette, en la revisitant façon 2015. C'est une Jolie Madame moderne. Il a également fait de la haute-couture et adorait la jet-set, comme par exemple habiller les princesses Thaï. Je ne suis pas si différent de Pierre Balmain mais les gens ne le voient pas forcément puisque je porte mes débardeurs trop décolletés et que j'écoute de la pop ou du hip hop. » 

"They are people that I love, who inspire me, who I cry with, laugh with, I can share secrets with" Olivier says about close friends Kanye West and Kim Kardashian, Getty Images.

DANS QUELLE MESURE EST-CE UN PROBLÈME ?
« Certaines personnes ne me comprennent pas parce que je ne suis pas de leur génération. Ils aiment juste la musique des années 80. Mais pourquoi ne pourrais-je pas aimer la musique des années 90 ou 2000 ? Je suis un jeune créateur, je vis avec ma génération. Ma principale influence est ma génération, en particulier la musique. J'ai grandi avec le hip hop et la pop. Mais ils se demandent comment la couture peut se mélanger à la culture pop et hip hop ? Je leur dis que c'est le monde d'aujourd'hui. »

EST-CE QUE C'EST ÇA QUE REPRÉSENTE #HMBALMAINATION – LE MONDE MODERNE ? 
« Je suis métisse, et ça m'inspire. Je parle, j'ai parlé et je continuerai de parler de diversité et de 'mixité' avec Balmain. Ce que H&M représente aujourd'hui, c'est exactement ma vision du monde moderne. Ils s'adressent à différents âges, classes sociales et origines. Ils s'adressent directement à la rue - j'aimerais qu'il en soit de même dans le monde du luxe. Alors je me suis vraiment reconnu chez H&M, et c'est pourquoi j'ai accepté la collaboration. C'est quelque chose de très important pour moi. »

TE SENS-TU INVESTI DE LA RESPONSABILITÉ DE MONTRER LA DIVERSITÉ, CHOSE QUE PEU DE MARQUES DE PRÊT-À-PORTER FONT ? 
« Lorsqu'elles le font, elles ne croient pas à la diversité - tout est question de business. Pour moi, c'est plus profond. Mon dernier défilé a été ouvert par Alessandra Ambrosio, qui est mère de deux enfants. Et puis il y a eu Jessica Stam, Lily [Donaldson] et Adriana Lima, qui a 34 ans - toutes épatantes. Après, il y a eu Issa [Lish], un nouveau visage dans l'industrie, et puis Constance [Jablonski], qui est Française, une beauté classique. Je pourrais continuer des heures. J'aime Binx [Walton] autant que j'aime Rosie [Huntington-Whiteley]. J'aime les femmes fortes. »

ELLES ONT AUSSI UNE FORTE PERSONNALITÉ.
« Exactement. Je pense que la mode a beaucoup trop de nouveaux visages. Vous ne les connaissez pas parce que vous ne les voyez que deux mois, et ensuite, on passe à la fille suivante qui sera là pendant cinq mois. Quel est l'intérêt ? »

EST-CE POUR ÇA QUE TU AS CHOISI DES STARS TELLES QUE RIHANNA ET KIM KARDASHIAN DANS CERTAINES DE TES CAMPAGNES ?
« Oui. C'était important pour moi de choisir des muses et des grandes stars que j'aime car à ce stade de ma vie, elles expriment mieux la mode que les mannequins. C'est difficile d'avoir des tops de nos jours parce que la mode ne les pousse pas comme avant. Mais lorsque j'ai choisi Rihanna ou Kim ou Kanye, c'était pour montrer les gens qui m'inspirent, les gens qui ont quelque chose à dire au monde. Je suis fier de les accueillir dans le monde de la mode. Et dans mon monde. »

Je pense que Instagram me permet de garder les pieds sur terre et prouve que je ne suis pas un créateur dans sa tour dorée.

OLIVIER ROUSTEING

RIHANNA, KIM, KANYE, LES MANNEQUINS QUE TU CHOISIS RÉGULIÈREMENT POUR TES DÉFILÉS… J'AI L'IMPRESSION QUE TU AS NOUÉ DE VRAIES AMITIÉS AVEC CES GENS LÀ.
« Il n'y a pas qu'eux, il y a aussi les gens de mon studio. Lorsque je trouve que quelqu'un est incroyable, j'ai juste envie de l'avoir dans ma vie. Ces relations se sont bâties naturellement, c'est de l'amour. Et pour ce qui est de 'Ri' ou Kim ou Kanye, ce sont des gens que j'adore, qui m'inspirent, avec qui je pleure, je ris, je partage des secrets. »

QU'EST-CE QUI LES ATTIRE CHEZ BALMAIN, EUX ET LES HOMMES ET LES FEMMES DANS LE MONDE ?
« Le fait qu'ils se sentent forts, puissants et prêts à conquérir le monde. Ceci est possible avec une simple veste cintrée ou une robe affriolante. Lorsque vous portez du Balmain, vous savez que vous allez attirer les regards. Où que vous soyez. Et vous vous sentez comme un guerrier car les vêtements ressemblent à une armure. » 

CONCERNANT LES RÉSEAUX SOCIAUX, BALMAIN EST EN AVANCE SUR SON TEMPS PAR RAPPORT AUX AUTRES GRANDES MAISONS FRANÇAISES - COMMENT CETTE INITIATIVE A-T-ELLE ÉTÉ ACCUEILLIE ?
« Au début, ils ont eu peur mais côté business, ça a fonctionné. Grâce à moi, ils ont réalisé que c'était la nouvelle plateforme de communication et la plus sincère. Bien sûr, les magazines ne sont pas aussi libres que les réseaux sociaux - ils ont des engagements et des obligations. C'est ça la réalité. Avec les réseaux sociaux comme Instagram, vous pouvez partager votre collection avec vos followers, et s'ils n'aiment pas, ils cessent de vous suivre. Ça représente la liberté et la sincérité. »

QU'AIMES-TU PARTICULIÈREMENT À PROPOS D'INSTAGRAM ?
« C'est le meilleur moyen de partager le monde de la mode avec les gens, de partager ma vie, mes selfies, ce que je fais. Je suis un créateur mais aussi un être humain et je pense que Instagram me permet de garder les pieds sur terre et prouve que je ne suis pas un créateur dans sa tour dorée. »

AURAIS-TU IMAGINÉ QUE TON COMPTE PERSONNEL SERAIT SUIVI PAR PLUS D'UN MILLION DE FOLLOWERS ?
« Je n'ai jamais douté de ce que j'étais mais je ne l'ai jamais fait dans un but précis. Je suis honnête sur Instagram et je regarde simplement si les gens vont aimer. Et ils aiment. Je suis assez heureux qu'ils veulent faire partie de ma vie - c'est super gratifiant. »

AS-TU UN MESSAGE POUR TOUS TES FOLLOWERS ET LA #HMBALMAINATION ?
« Rêvez. Continuez d'y croire. Il y a quatre ans, j'essayais tout simplement de faire de beaux vêtements. Aujourd'hui, j'essaye de me bâtir mon monde, ce qui est bien plus enthousiasmant. Et je m'écoute plus et j'ai la sensation de grandir à chaque collection. C'est drôle parce qu'ils me mettent chez Balmain, qui est la marque la plus chère alors que je suis le créateur le plus démocrate. Et [cette collaboration], ça sera sans doute la seule fois du siècle que certaines personnes auront la chance de s'acheter des pièces couture. C'est une part de rêve que j'ai envie de donner au monde. »


Pour découvrir l'intégralité du spot de campagne avec Kendall Jenner, Olivier Rousteing et une série de super danseurs, c'est ici. 


La collection Balmain x H&M comprend des vêtements, des chaussures et des accessoires pour hommes et femmes. La collection sera disponible dans certaines boutiques dans le monde et en ligne à partir du 5 novembre.

Retour au flux
Haut de page