Moffy is teaming up with M.I.A and H&M for World Recycle Week.

Moffy is teaming up with M.I.A and H&M for World Recycle Week.

RENCONTRE AVEC MOFFY – ÉTUDIANTE ET MANNEQUIN

Moffy a fait des vagues en couverture du magazine Pop à l'occasion de son premier shooting de mode, et aujourd'hui elle jongle entre les clips avec M.I.A. et la littérature russe.

Ce n'est pas souvent qu'un mannequin arrive en couverture d'un magazine après son premier shooting. Mais c'est exactement ce qui est arrivé à Moffy en 2013. Une belle histoire, c'est sûr, mais Internet a également sidéré par le strabisme de la jeune brunette et elle vite signé chez Storm Models, l'agence qui a découvert Kate Moss. 

Depuis, Moffy poursuit ses études de russe et français à l'University College London et apparaîtra bientôt dans le clip de M.I.A. pour la World Recycle Week avec H&M. Pour le mannequin londonien, le recyclage est une initiative importante (« Lorsque tu as plein de vêtements dont tu ne veux plus, tu ne dois même pas te poser la question ») et un acte tellement simple. 

Nous avons récemment rencontré Moffy autour d'un bon chocolat chaud pour parler de l'industrie aujourd'hui et ce que l'avenir lui réserve. 

PEUX-TU NOUS DIRE COMMENT TU AS ATTERRI EN COUVERTURE DU MAGAZINE POP ?
« Je connaissais le photographe [Tyrone Lebon] par le biais de sa petite amie, et je pense qu'il en avait marre de shooter des mannequins, alors il m'a proposé [d'être photographiée]. Je ne savais rien du milieu de la mode ou du magazine Pop, alors j'ai oui. »

Lorsque tu as plein de vêtements dont tu ne veux plus, tu ne dois même pas te poser la question.


MOFFY SUR LE RECYCLAGE DE VOS VÊTEMENTS.
 

AS-TU AIMÉ CE PREMIER JOB DE MANNEQUIN ?
« Oui, mais c'est un peu surréaliste. Rétrospectivement, la mode ne signifiait rien pour moi. Tout ça me paraissait ridicule – je suis fichue maintenant [rires] – mais à l'époque, j'étais vraiment innocente. Je me suis dit : « Cool mais n'est-ce pas un peu stupide ? »

TU AS ENSUITE FAIT PARTIE DU CASTING DE LA'INCROYABLE PREMIÈRE PRÉSENTATION DE AIR À PARIS, QUI A EU LIEU LA NUIT DANS UN IMMEUBLE DE BUREAUX.
« C'était super. Il y avait plein de personnes transgenre, et je me suis sentie très à l'aise. J'ai vraiment aimé ça. C'est sympa que des designers fassent quelque chose pour ouvrir les esprits. »

COMME DÉFIER LES NORMES DE LA BEAUTÉ ? LA PRESSE A BEAUCOUP ÉVOQUÉ TON STRABISME.
« Oui, je sais, mais je ne me sens pas du tout comme une victime. Je ne me suis pas dit 'Oh ma pauvre, personne ne veut de toi pour ses défilés'. Je louche, c'est mon truc. alors tout le tapage autour du fait que j'ai un strabisme mais que j'arrive tout de même à être mannequin, est un peu stupide selon moi parce qu'à part ça, mon strabisme n'a aucun impact négatif sur ma vie. Certains ont des problèmes plus importants ! »

D'APRÈS TOI, EST-CE UNE FACON QU'A LE MILIEU DE PROJETER SA PROPRE CULPABILITÉ AU SUJET DU MANQUE DE DIVERSITÉ ?
« Oui, je dirais ça. Je pense que [le tapage autour de mon strabisme] en dit beaucoup plus long sur eux que sur moi, vraiment. D'un autre côté, si j'ai permis à certaines personnes de se sentir bien malgré un petit 'défaut', je suis ravie. »

SI TU AVAIS UNE WISH-LIST, AVEC QUELS PHOTOGRAPHES AIMERAIS-TU TRAVAILLER ?
« J'aime beaucoup Ryan McGinley. Je l'adore ! Quand je vois les photos de lui, son petit ami et leur chien au lit, je me dis qu'ils ont l'air d'être bien. »

OÙ TE VOIS-TU DANS 5 ANS ? VAS-TU POURSUIVRE TES ÉTUDES PAR EXEMPLE ?
« Oui, c'est sûr. J'essaye de déterminer si je me dirige vers le droit ou si je continue le russe. Je vais aussi continuer le mannequinat et voir ce qui se passe, mais c'est secondaire par rapport à mes études. Parce que je veux rester étudiante le plus longtemps possible [rires]. »

 

Moffy est l'une des stars du nouveau clip de M.I.A. pour la World Recycle Week. 

Retour au flux
Haut de page