Hana Jirickova : une vie en illustrations

Vous connaissez peut-être la beauté tchèque Hana Jirickova pour sa carrière de modèle à succès, mais ne vous y trompez pas – ses illustrations romantiques feront vite parler d’elle dans le monde de l’art.

"Je suis née dans la ville de Brno, au sud-est de la République tchèque. C’était super de grandir là-bas, car c’est une ville vivante et fun, avec une très ancienne université, des églises et des musées merveilleux. Ensuite, j’ai suivi des études artistiques à Prague. Quand je n’assistais pas aux cours, je peignais toute la journée et toute la nuit. Je me suis vraiment consacrée à l’art et j’ai eu des professeurs incroyables, qui faisaient tout pour que le talent de leurs étudiants puisse s’épanouir. 

Maintenant que je suis modèle, le temps me manque pour ce qui reste mon “premier amour”. J’ai dû m’adapter, et comme je ne peux pas toujours voyager avec mes peintures à l’huile et mes pinceaux, je fais plutôt des dessins au fusain ou au crayon. J’aime beaucoup cette technique, et quand je voyage, je ne quitte jamais mon carnet à dessin. Pour moi, c’est une sorte de journal intime visuel.

En ce moment, c’est le corps féminin qui m’inspire le plus. Et puis j’essaie de capturer les personnages que j’ai l’occasion de voir au cours de mes déplacements. Des gens rencontrés par hasard, et dont j’ai envie d’immortaliser le visage. Cela peut arriver partout – en avion, dans un aéroport, lors d’une séance ou dans les coulisses avant un défilé. Les différents langages corporels, ou les expressions du visage peuvent raconter des milliers d’histoires.

Maintenant que j’habite à New York, je peux profiter pleinement de la variété des personnages qui y vivent. Pour une artiste, c’est une ville incroyable. Et comme je suis passionnée par l’art figuratif, j’en profite pour fréquenter assidûment la Neue Galerie, qui renferme de vrais trésors artistiques.

L’art, c’est ce qui compte le plus pour moi, même si je travaille à plein temps comme modèle. On me demande souvent si je vends mes peintures ; ce n’est pas le cas pour l’instant, car j’y reste trop attachée. Mais exposer, oui, cela fait partie de mes objectifs. Ce que j’entreprends, je veux le réussir pleinement et qui sait, 2015 sera peut-être pour moi une grande année ?"

Retour au flux
Haut de page