ELODIA PRIETO

ELODIA PRIETO

Elodia Prieto est la star montante du mannequinat. Aujourd'hui, cette jeune beauté nous parle de son refus du maquillage, de ses rêves de Japon et de ce dont elle a besoin lorsqu'elle prend l'avion.

Elodia Prieto for Valentino A/W 2014, Getty Images.

Avec ses pommettes saillantes, sa bouche pulpeuse et ses sourcils fournis, Elodia Prieto a tout ce qu'il faut pour faire mouche dans le mannequinat. Et ça semble bien engagé.

Depuis ses débuts en 2013, la jeune parisienne d'adoption a été vue en couverture de magazines prestigieux tels que The Love Magazine, AnOther Magazine et le CR Fashion Book de Carine Roitfled, et a défilé pour de nombreuses maisons. Pendant le mois de la mode A/H 2014, elle a défilé pour 30 créateurs, dont certains grands noms de la haute couture comme Maison Martin Margiela, Valentino, Dior et Prada, entre autres.

Elodia Prieto est mannequin depuis deux ans et vit à Paris. Lors d'un shooting avec H&M, nous lui avons demandé de répondre à notre questionnaire sur les secrets des tops.

MON PHOTOGRAPHE PRÉFÉRÉ...
« Il y en a beaucoup que j'aime et beaucoup avec qui j'aimerais travailler. Je pense que chaque photographe a son propre style et point de vue. J'aurais adoré travailler avec Helmut Newton. »

CE DONT JE SUIS LA PLUS FIÈRE DANS MA CARRIÈRE...
« Je débute alors j'ai pas mal de choses à prouver avant d'être fière. »

MON SHOOTING/DÉFILÉ LE PLUS INOUBLIABLE...
« Mon premier shooting avec Patrick Demarchelier pour Love Magazine. »

LE MORCEAU/L'ARTISTE QUI M'ACCOMPAGNE LE PLUS SOUVENT AUX SHOOTINGS...
« Du rock à l'ancienne comme les Rolling Stones ou les Beatles. Ou une chanson qui me donne la pêche. »

MON ICÔNE DE LA MODE...
« Tous les tops des années 90 car elles étaient très différentes, élégantes et dotées d'une personnalité incroyable. Je pense que c'est très rare aujourd'hui, sauf chez la nouvelle génération de tops comme Daria Werbowy, Natasha Poly, Natalia Vodianova, etc. Nous, les nouveaux mannequins, faisons moins de magie. »

MON SECRET DE BEAUTÉ...
« Pas de maquillage pour garder une belle peau. Je me lave [le visage] à l'eau minérale. »

JE RESTE EN FORME GRÂCE...
« En mangeant sainement et en faisant du sport. »

POUR ME COIFFER RAPIDEMENT, JE...
« Je passe rapidement un lisseur pour éliminer mes frisottis. »

MON ASTUCE CONTRE LE STRESS...
« Aller courir. »

JE SENS...
« Black Orchid de Tom Ford. C'est du patchouli, obscur et sensuel, mais c'est aussi sauvage. »

MA TENUE DE PRÉDILECTION EN DEHORS DES PODIUMS...
« Un jean avec un haut en cachemire. »

MON OBSESSION DU MOMENT...
« La déco de mon appartement. »

LA MEILLEURE ASTUCE BEAUTÉ QUE J'AI REÇUE...
« Moins c'est mieux ! Le premier conseil me vient de ma mère et j'essaye de m'y tenir. Lorsque j'ai commencé à me maquiller, elle m'a dit de ne pas porter trop de maquillage et d'essayer de rester naturelle. »

MON HÔTEL PRÉFÉRÉ...
« Il y a beaucoup d'hôtels sublimes. Le Park Hyatt à Paris et le nouveau Trump Hotel à New York sont exceptionnels, mais j'aimerais aller à Naoshima au Japon. C'est une île qui abrite de nombreux musées et ses hôtels sont incroyables. »

MON RESTAURANT PRÉFÉRÉ...
« Le restaurant de Paul Bocuse [L'Auberge du Pont de Collonges] à Lyon. »

MON PETIT-DÉJEUNER TYPE...
« Des fruits et des céréales. »

POUR UN LONG VOL, J'EMPORTE TOUJOURS...
« Un bon livre, ma crème Advanced Night Repair d'Estée Lauder pour hydrater et rajeunir ma peau, et un sweat chaud et confortable. »

PENDANT MON TEMPS LIBRE, JE...
« Je vais au cinéma et voir des expos dès que j'en ai l'occasion. »

LE MEILLEUR CONSEIL QUE L'ON M'AIT DONNÉ...
« Être humble et rester calme. »

CE QUE J'AIME ACHETER EN VOYAGE...
« Ça dépend de là où je vais. Parfois, j'aime acheter du vin dans différents pays, pour goûter. »

LE MANNEQUINAT M'A APPRIS...
« La patience. »

APRÈS LE MANNEQUINAT, J'AIMERAIS...
« Je ne sais pas encore. J'ai pas mal d'idées et beaucoup de choses qui me passionnent. »

MON ÉMISSION TV PRÉFÉRÉE...
« Game of Thrones. »

EN CE MOMENT, JE LIS...
« Beaucoup de biographies. »

MON BUT DANS LA VIE...
« Réussir sur le plan professionnel, puis sur le plan personnel. » 

 

 

ELODIA PRIETO

AGENCE : THE LIONS

DÉCOUVERTE : En 2013 à Paris

VILLE : Paris

FAMILLE :  Une sœur plus jeune. Sa famille vit à Paris

INSTAGRAM : @elodiaprieto

Retour au flux
Haut de page