Richard Quinn gagne le Prix Design H&M 2017

En utilisant la demi-couture, les tissus fétiches des années 60, une pensée éthique entachée d'une touche de noirceur, Richard Quinn a obtenu le Prix Design H&M pour l'année 2017. Nous l'avons rencontré immédiatement après qu'il ait reçu l'annonce de son prix.

Tout a commencé avec plus de 500 applications pour le Prix Design H&M 2017 provenant de 40 écoles autour du monde. Nous avons finalement choisi huit finalistes extrêmement talentueux. Et même si la décision a été plus que difficile, Ann-Sofie Johansson, conseillère artistique pour H&M et membre du jury, a annoncé hier soir à Londres devant une salle comble que le gagnant est Richard Quinn.

« Je suis tellement heureux » nous dit Richard tout de suite après avoir appris la nouvelle, « mais je suis également très surpris, car ce que je fais est vraiment demi-couture. Il y a des morceaux très puissants, mais qui peuvent également être portés plus simplement, au jour le jour. Il pourra tout de même être un morceau remarquable, sans prendre toute la place ».

Voici les morceaux dont il est question - une robe à motif floral dans une coupe Dior nouveau genre agencée à un vêtement pied-de-poule blanc et noir étincelant et un une-pièce recouvert de roses fuchsia. Ajoutez des épaulettes des années 80 et du cuir verni bien lisse, et vous obtenez une collection vraiment décadente. Sa collection a immédiatement attiré l'attention d'un des membres du jury :

« Je trouvais que Richard se démarquait vraiment. Lorsque je suis entré dans la salle d'exposition, j'ai été immédiatement attiré vers son espace », nous raconte Yasmin Sewell, directeur mode chez Style.com et membre du jury pour le Prix Design H&M, « après l'avoir rencontré et avoir découvert sa vision et les éléments de durabilité, j'ai remarqué qu'il parlait toujours de l'équipe, et jamais de lui-même. Finalement, ces morceaux sont vraiment tentants, nécessaires et on peut réellement les porter. Le trenchcoat, le superbe sac brodé et les chaussures...je pense qu'il a vraiment quelque chose. Je pense sincèrement que nous allons le revoir. »

Avec ce prix, Richard, un diplômé de Central St. Martins, a gagné un montant de 50 000 €, une année de mentorat avec H&M et la chance de voir certains de ses morceaux clés provenant de sa collection gagnante être fabriqués et vendus par H&M. Cette année sur le jury, on pouvait voir Ann-Sofie Johansson et Yasmin Sewell, mais également Imran Amed (fondateur, directeur général et rédacteur en chef de Business of Fashion), Pernille Teisbaek (fondatrice et directrice artistique pour Social Zoo), Zanita Whittington (directrice artistique pour Azalle et Zanita Studio) et Margareta van den Bosh (conseillère artistique chez H&M).

Soyez tout pour quelqu'un et pas un peu pour tout le monde.


Zanita Whittington
 

Les jurés ont choisi Richard parce qu'ils ont senti qu'il offrait un tout, créativité, compétences techniques et pensée éthique, et ils ont également trouvé qu'il avait le potentiel de créer une marque à succès. Pendant qu'il commençait à réaliser qu'il avait gagné, il nous raconte qu'il est tombé en amour avec la mode vers 14 ou 15 ans « lorsque j'ai commencé à feuilleter des magazines comme Vogue et Pop. J'ai toujours adoré les images mode. Tim Walker est mon favori de tous les temps et la fantaisie, voilà ce qui me plaît. »

QU'ELLE EST LA PREMIÈRE CHOSE QUE VOUS ALLEZ FAIRE APRÈS AVOIR REÇU VOTRE PRIX DESIGN H&M?
Je vais appeler ma famille!

PARLEZ-NOUS DE LA COLLECTION QUE VOUS AVEZ PRÉSENTÉE AU JURY.
J'ai pris les images traditionnelles des années 60 - les fleurs et la tapisserie - en lui donnant un autre genre, un côté sombre. Puis en faire des morceaux qui peuvent être accrochés ou portés.

LES JURÉS ONT DIT QUE VOTRE « PENSÉE ÉTHIQUE » LES A SÉDUITS. COMMENT AVEZ-VOUS INTÉGRÉ CECI À VOTRE TRAVAIL?
« Ma maîtrise a été financée par Stella McCartney, et avec la compagnie, j'ai assisté à des conférences qui m'ont vraiment éduqué à propos de la façon éthique de travailler. J'ai vraiment réalisé les dommages qui peuvent être causés par l'industrie de la mode. Donc, toute ma collection est produite de façon éthique. Les tissus - tout est imprimé à Londres afin de minimiser l'empreinte énergétique. Tous les morceaux en cuir verni ne sont pas réellement en cuir - c'est une formule que j'ai préparée et j'y trempe mes vêtements pour obtenir le même effet. »

EST-CE QU'UN MEMBRE DU JURY VOUS A DONNÉ UN CONSEIL OU DES PAROLES SAGES DONT VOUS VOUS SOUVIENDREZ TOUJOURS?
« Rencontrer les membres du jury a été une expérience incroyable et cela m'a fait réaliser que la mode pouvait être un commerce, surtout lorsque j'ai parlé avec Imran. Mais le jury m'a également rassuré en me disant que pour faire évoluer une marque, je devais vraiment être fidèle à l'esthétique, ne jamais en faire moins, et créer des morceaux intelligents que les gens voudront porter. C'est ce que nous avons fait jusqu'ici, mais nous pouvons aller plus loin. »

QUELLE EST LA PROCHAINE ÉTAPE POUR VOUS?
« Nous allons ouvrir un studio d'impression comme je suis concepteur de textile et d'impression, en plus d'être styliste de vêtements pour femme. Par exemple, je crée des impressions et des tissus pour d'autres jeunes stylistes de Londres qui sont produits de façon éthique, et le tout à un très bon prix. J'espère également présenter une autre collection l'année prochaine! »

DES CONSEILS POUR RÉUSSIR AUJOURD'HUI EN TANT QUE STYLISTE
« Avoir une vision unique, mais également comprendre le marché tout en étant logique. Savoir ce qui fonctionne maintenant et ce que les gens veulent - finalement, être de son époque. » - Yasmin Sewell

« Vous devez avoir de la persévérance et connaître votre créneau. Vous devriez être tout pour quelqu'un et pas un peu pour tout le monde. » - Zanita Whittington

« Premièrement avoir une identité forte, et y être fidèle. Puis, c'est à propos de la mise en marché. Prenez le temps de comprendre comment vendre votre marque. » - Pernille Teisbaek

Retour au flux
Haut de page