Quand je suis avec elle : Rajni et Lucienne

Quand je suis avec elle : Rajni et Lucienne

La maternité a transformé Rajni Jacques comme jamais. Ici, elle nous livre les défis, les changements et l'amour pur que la parentalité a fait entrer dans sa vie.

PARLEZ-NOUS DE VOTRE PREMIÈRE RENCONTRE.
« J'ai d'abord rencontré son esprit quand j'ai appris que j'étais enceinte. Ça a engendré beaucoup d'émotions, de curiosité et de confort, parce que j'avais senti qu'il se passait quelque chose dans mon corps même si les deux premiers tests de grossesse étaient négatifs. Quand il a enfin été positif, ça m'a comblée. »

« Lorsque elle est née, nous nous sommes regardées et l'amour m'a envahie. Lucienne est mon deuxième enfant et lorsque j'ai eu mon premier, son frère Diego, je pensais que je ne pourrais plus jamais aimer quelqu'un autant. Quand j'attendais Lucienne, j'étais inquiète de ne pas pouvoir lui offrir le même amour que celui que je ressentais pour Diego. Mais j'ai réussi. »

COMMENT LA MATERNITÉ VOUS A-T-ELLE TRANSFORMÉE ?
« Elle m'a ouvert les yeux sur le monde dans lequel nous vivons. Elle a modifié mes priorité et donné un sens à ma vie et une nouvelle façon d'être. La maternité vous transforme et vous basculez. J'aime toujours ce que je fais mais c'est encore mieux d'être mère. J'ai pris conscience des petites choses qui n'ont vraiment pas d'importance dans la vie. »

« Ça m'a aussi rendue plus douce et capable de demander de l'aide lorsque je ne pouvais pas faire les choses seule. On a envie que ces petits êtres humains soient bien et leur offrir ce qu'il y a de mieux dans la vie. Ça m'a transformée comme jamais. »

DÉFINISSEZ VOTRE RELATION EN TROIS MOTS.
« Héritage, curiosité et amour inconditionnel. Lorsque je regarde mes enfants, je vois des traces de moi et de mon mari et je pense à tous ceux qui étaient là avant nous et ceux qui viendront après. »

QU'EST-CE QUI VOUS REND FOLLE CHEZ VOS ENFANTS ?
« Tous les jours, je deviens folle. Diego a deux ans et demi et une personnalité très affirmée. Ça me rend folle. Il dit non même à des choses toutes simples comme sortir de la maison. Ce qui nous prenait vingt minutes auparavant nous prend désormais deux heures. Sortir de la maison est devenu de fléau de mon existence. »

J'adore le bruit qu'elle fait quand je l'allaite. J'essaye de me créer un souvenir de ce bruit.


Rajni Jacques
 

PARLEZ-NOUS D'UN DÉTAIL QUE VOUS AIMEZ SECRÈTEMENT CHEZ LUCIENNE.
« J'adore le bruit qu'elle fait quand je l'allaite. J'essaye de me créer un souvenir de ce bruit. Je l'enregistre systématiquement parce que je veux jamais l'oublier. C'est comme avoir son dessert préféré, ce bruit me fait du bien. Ce petit son de tétée est devenu la chose que je préfère dans la vie. »

PARLEZ-NOUS D'UN SOUVENIR CHER À VOTRE CŒUR.
« Je me souviens de la première fois qu'elle m'a vue, vraiment. Quand les bébés naissent, ils réagissent plus à l'odeur et ne voient pas bien. Cette fois-là, je suis entrée dans sa chambre et je l'entendais babiller. J'étais assez loin du berceau, elle m'a regardée et m'a souris, et puis j'ai souris à mon tour. Quand je me suis arrêtée, elle s'est arrêtée, puis quand j'ai souris à nouveau, elle a souris. Ça a duré bien 45 minutes. Je ne pouvais plus arrêter. »

« Ce moment m'a fait sentir très aimée. C'était comme être à l'école, en pincer pour un garçon et se rendre compte que ce garçon nous remarquait enfin. Ça rend tout chose. »

 

Envie de plus d'inspiration pour la Fête des mères ? Lisez quatre autres belles histoires ici ! 

 

L'ÉQUIPE

PHOTOGRAPHE Jacqueline Harriet

STYLISTE Liz McClean | Walter Schupfer Management

MAQUILLAGE Linda Gradin | L’Atelier NYC

COIFFURE Sabrina Szinay | The Wall Group

SHOP THE STORY
Retour au flux
Haut de page