Richard Allan x H&M : L'art à porter

Des créations abstraites et avant-gardistes hautes en couleur. La dernière collaboration d'H&M rend hommage au designer de foulards emblématique Richard Allan avec une nouvelle collection contemporaine.

Londres à l'époque des Swinging Sixties, qui n'aimerait pas y revenir ? L'après-guerre a donné naissance à un période de changement et les jeunes créateurs de la capitale britannique ont saisi la balle au bond. C'était l'époque de Mary Quant et des Beatles, une époque où tout était permis – les cheveux courts et les ourlets plus courts, la musique psychédélique et un style indépendant.

C'est dans cette atmosphère d'énergie intense que le designer Richard Allan a mis sa passion pour la couleur et ses motifs avant-gardistes sur la plus simple et élégante des plateformes : le foulard en soie. Après avoir étudié la soie à Lyon, Allan a occupé le poste de directeur du design pendant 10 ans chezJacqmar, la marque phare des foulards en soie à l'époque. En 1962, à seulement 30 ans, il a décidé de créer sa propre marque. La vision indépendante d'Allan a transcendé l'époque tout en étant bien distincte. Le designer a produit des couleurs riches et décadentes et des motifs énergiques, bousculant ainsi les codes sophistiqués et raffinés du carré en soie. Dès le début, les foulards de Richard Allan ont rencontré un franc succès. Ses créations ont fait de plus en plus de fidèles au fil des générations et dans le paysage culturel, des hippies bohème à la famille royale, en passant par les grands couturiers français tels que Saint Laurent et Schiaparelli. 

Après avoir relancé la marque en 2014, sa fille Cate Allan n'a eu de cesse de défendre et de faire évoluer l'héritage de son père en mettant au service de la nouvelle génération sa passion pour le style vivace et flamboyant. À travers la collaboration avec H&M, les imprimés exclusifs et les couleurs vont au-delà du carré et ornent une toute nouvelle collection. Nous avons rencontré Cate pour discuter du pouvoir éternel des années 60, de la beauté de la couleur et de la versatilité éternelle du foulard en soie.

À VOTRE AVIS, QU'EST-CE QUI REND LES ANNÉES 60 SI FASCINANTES ET PUISSANTES ?
« Les années 60 ont ouvert la voie à de nouvelles idées dans la mode et ont brisé le moule en termes de perception d'avant-guerre. Londres est devenu le haut-lieu de la pensée radicale où l'avenir était la nouveauté et non une ombre du passé. Comme tout avait été détruit, il y avait de quoi dessiner un meilleur futur. Il y a eu une explosion des idées, de la couleur, du design. Je pense que c'est pour cela qu'elles résonnent autant et qu'elles sont si puissantes. » 

Il existe une multitude de façons de porter et de nouer le foulard en soie. C'est un objet très adaptable et créatif.


Cate Allan
 

POURQUOI VOTRE PÈRE A-T-IL CHOISI LES FOULARDS POUR RECHERCHER DES IMPRIMÉS ET DES MOTIFS ET PROPOSER CETTE ÉNERGIE À SON PUBLIC ?
« Il a toujours travaillé la soie, il a étudié le travail de la soie et lorsqu'il était chez Jacqmar, il était spécialisé dans les foulards. À cette époque, les foulards en soie étaient très populaires. Avec ceux de papa, ils devenaient des œuvres d'art à part entière. Ils ajoutaient un peu d'inspiration à un arrière-plan plutôt sobre. La soie est non seulement agréable à porter mais elle est aussi très facile à teindre ; ainsi, la couleur arbore un lustre qu'il n'est pas possible d'obtenir sur des surfaces plus plates. Si vous regardez la soie et la couleur dessus, vous verrez qu'elle reflète et bouge la lumière. »

ALORS CE SONT PLUS DES ŒUVRES D'ART QUE DES ACCESSOIRES ?
« Absolument. Il existe une multitude de façons de porter et de nouer le foulard en soie. C'est un objet très adaptable et créatif. On peut le porter sous sa forme la plus simple mais aussi très coloré pour traduire un éventail d'expressions. C'est de l'art à porter. »

LES COULEURS ET LES MOTIFS DES CRÉATIONS DE RICHARD ALLAN SONT TELLEMENT SINGULIERS, OÙ PUISAIT-IL L'INSPIRATION ?
« Il s'inspirait de tout ce qu'il voyait. L'une de nos créations, 'Elegance', est un motif gribouillé qui se tient. C'est ainsi que les rubans tombaient en cascade sur les chaussons de danse pendant les rebonds. Vous imaginez les rubans. Des choses tout aussi abstraites comme les feuilles qui tombent en automne. L'un des motifs utilisé par H&M, 'Piccadilly', représente les affichages néon de l'époque. Sa vision reposait sur les lignes et les motifs qu'il voyait. S'il voyait les lignes d'une voiture de sport ou de l'architecture d'un bâtiment ou un détail dans un tableau, il pouvait s'enflammer pour le sujet. Et ça pouvait être avant-gardiste, contemporain ou historique. » 

QUELLE ÉTAIT SA COULEUR PRÉFÉRÉE ?
« Il a toujours dit que c'était la couleur gingembre. La gamme gingembre. Mais la couleur des biscuits au gingembre était sa préférée. Mais il y avait un éventail de couleurs d'épices sombres, qu'il associait souvent à du noir et du blanc, et ensuite il passait au orange brûlé qu'il pouvait associer à des rouges plus intenses et du rose. Une combinaison magnifique. Pour les looks classiques, il misait sur le orange amer acec du bleu très très foncé. »

PORTAIT-IL BEAUCOUP DE COULEURS ?
« Il n'était pas du tout flamboyant. Il s'habillait très bien. Il faisait attention. Alors ses costumes étaient plutôt classiques et il savait très bien choisir ses cravates. Il y avait un créateur de prêt-à-porter masculin, Mr Fish, et il adorait les cravates Mr Fish. »

Les couleurs sont adaptées à la palette contemporaine mais elles illustrent aussi les sixties


Cate Allan
 

CETTE COLLECTION SEMBLE INTEMPORELLE VU L'ENGOUEMENT RÉCENT POUR LA COULEUR.
« C'est un bonheur immense de porter de la couleur et d'associer les couleurs – d'oser des combinaisons inhabituelles. Ça donne de l'énergie. »

QU'AIMES-TU LE PLUS DANS CETTE COLLABORATION ?
« C'est l'occasion de réinventer les imprimés et les couleurs de Richard Allan en les faisant passer du foulard aux vêtements, mais aussi de présenter Richard Allan à un tout nouveau public. H&M a conservé pas mal de colorations d'origine. Les couleurs sont adaptées à la palette contemporaine mais elles illustrent aussi les sixties, ce qui rend hommage à cette période. Les motifs revisités permettent pour leur part de créer une collection nouvelle et fraîche. J'aime beaucoup ce qu'ils ont fait. » 

QUE SOUHAITEZ-VOUS TRANSMETTRE AU PUBLIC AVEC CETTE COLLECTION ?
« La joie. Les créations de Richard Allan sont destinées à mettre du motif, de la couleur et du plaisir dans la vie. Nous en avons tous besoin. Pour cette collection, nous avons passé en revue des centaines de pièces. En sortant des imprimés et des couleurs des archives. H&M aimait tout et c'est ça l'approche de mon père. Ce n'était pas que le design, c'était aussi la couleur. »

QUELLE EST LA MEILLEURE FAÇON DE PORTER UNE CRÉATION RICHARD ALLAN ?
« Il n'y a qu'une seule façon – avec du style ! »

 

La collection Richard Allen x H&M est disponible en magasin et en ligne à partir du 22 août.

SHOP THE STORY
Retour au flux
Haut de page